Saint-Sulpice, l'église
Photo de Saint-Sulpice 60430

trait séparation gris
    Vous êtes à : Accueil / Histoire / L'église
trait séparation gris

L'église

(Saint patron : Saint-Sulpice, évêque de Bourges)


carte postale ancienne : l'église de Saint-Sulpice      l'église de Saint-Sulpice (60430)
     carte postale de 1905                                                          l'église en janvier 2009


Propriétaires et événements importants

XIe siècle Une nef unique existait au XIème siècle comme en témoigne le mur Nord, bâti en petites pierres crayeuses.
XVe et XVIe siècle


La croisée et le chœur pentagonal sont de 1550 comme en atteste la date inscrite sur une ogive du chœur ainsi que 1441 sur l’autre. Les arcs sont peints aux points d’intersection.
Une autre pierre à gauche de celle de M de Bonnardy serait celle de Marie Deschamps fille de Loÿs Deschamps dit Morel, épouse de Pierre Desfriches, morte en 1606, peu après son père.
A droite de cette pierre, c’est la sépulture d’Estienne Morel qui devint Seigneur de Crécy par son mariage avec Melle Françoise de Félignie, il mourut avant 1560.
Le croisillon sud a été construit vers la fin du XVI ème siècle, il est divisé en 2 travées carrées, voûtées d’ogives.
XVIIe siècle

Une première pierre tombale, que l’on voit en entrant dans le chœur, est la sépulture de Loÿs Deschamps dit Morel fils d’Etienne Morel et de Melle Jehanne La Pitte, mort le 14 août 1604.
Une cloche, nommée SUZANNE, a été bénie en 1661 par Monsieur Le curé Yves Dampierre.
Un petit autel en bois du XVIIème siècle (croisillon sud) est encore présent
XVIIIe siècle


Dans le chœur de l’église une sculpture : plaque funéraire d’Auguste Bonnardy datée de 1747, de style baroque morbide, est inscrite au titre des monuments historiques.
Non voûté, le croisillon nord a été bâti (ou rebâti) à l’économie au début du XVIIIème siècle.
un second petit autel du XVIIIème siècle (croisillon nord) est encore présent
XIXe siècle
On doit au XIXème siècle la reconstruction en pierre et en brique de la façade percée d’une rosace avec un vitrail contemporain et du porche.
XXe siècle
Les vitraux du chœur, au début du XX ème siècle, ont été remplacés par les soins du Docteur Marçais.
2012/2014 Restauration de la toiture, de la charpente et de certains murs intérieurs


L’église se situe sur une hauteur, à l’écart du village, particulièrement pittoresque. Elle se trouve le long de la chaussée Brunehaut qui allait de Beauvais à Paris. Elle est assise sur un tertre qui domine la colline. Une tradition locale rapporte qu’on voulut la bâtir dans La Vallée, près des habitations, mais que chaque nuit des esprits défaisaient l’ouvrage du jour. La position élevée de l’église pourrait faire supposer qu’elle a remplacé un monument celtique. Son emplacement, lié à l’existence du cimetière, est une survivance de l’usage courant jusqu’à la fin du Haut Moyen Âge, d’isoler de l’agglomération, la nécropole et l’église paroissiale qui lui est attachée. L’église est un édifice très hétérogène. Une nef unique existait au XIème siècle comme en témoigne le mur Nord, bâti en petites pierres crayeuses. La croisée et le chœur pentagonal sont de 1550 comme en atteste la date inscrite sur une ogive du chœur ainsi que 1441 sur l’autre. Les arcs sont peints aux points d’intersection. Dans le chœur de l’église une sculpture : plaque funéraire d’Auguste Bonnardy datée de 1747, de style baroque morbide, est inscrite au titre des monuments historiques. Les anciens Seigneurs de Crécy morts au château de Crécy étaient enterrés dans le chœur de l’église. Cet endroit appartenait au Seigneur de Crécy et à lui seul. Une première pierre tombale, que l’on voit en entrant dans le chœur, est la sépulture de Loÿs Deschamps dit Morel fils d’Etienne Morel et de Melle Jehanne La Pitte, mort le 14 août 1604. La pierre tombale du milieu du chœur , au pied de l’autel, est celle de Monsieur Augustin de Bonnardy. A droite de cette pierre, c’est la sépulture d’Estienne Morel qui devint Seigneur de Crécy par son mariage avec Melle Françoise de Félignie, il mourut avant 1560. Une autre pierre à gauche de celle de M de Bonnardy serait celle de Marie Deschamps fille de Loÿs Deschamps dit Morel, épouse de Pierre Desfriches, morte en 1606, peu après son père.

La nef de l’église est en lambris. Le croisillon sud a été construit vers la fin du XVI ème siècle, il est divisé en 2 travées carrées, voûtées d’ogives. La travée de l’ouest correspond au clocher, reçu par une pile ondulée implantée à l’aplomb de la clef de l’arcade sud de la croisée. Le chapiteau qui la couronne formant frise, est orné d’un masque, de sirènes et de feuilles. Le clocher est une tour assez massive. Une haute flèche en bois recouverte d’ardoises le couronne. Une cloche, nommée SUZANNE, a été bénie en 1661 par Monsieur Le curé Yves Dampierrre. Cette cloche a pour marraine Dame Suzanne de Verny et pour parrain Charles De Champs dit Morel Seigneur de Crécy. Non voûté, le croisillon nord a été bâti (ou rebâti) à l’économie au début du XVIIIème siècle. Ses fenêtres en plein cintre alternent la brique et la pierre. C’est également à cette époque qu’est refait le mur sud de la nef. On doit au XIXème siècle la reconstruction en pierre et en brique de la façade percée d’une rosace avec un vitrail contemporain et du porche. Cette rosace a été offerte par des habitants de St Sulpice et représente leur Saint Patron : Saint Henri, Saint Jean, Saint Georges, Saint Louis. On peut voir dans chaque partie de la rosace, les initiales des donateurs : HM ; JE ; JB ; LM. Les vitraux du chœur, au début du XX ème siècle, ont été remplacés par les soins du Docteur Marçais. Certains de ces vitraux représentent les motifs des Saints Patrons de ses ascendants. Deux petits autels en bois du XVIIème siècle (croisillon sud) et du XVIIIème siècle (croisillon nord) subsistent. L’un est dédié à Saint Nicolas et l’autre à la Vierge Marie. Ces deux autels ont été récemment restaurés par une personne bénévole.





Retour en haut de page   
trait séparation gris

vitrail de Saint-Sulpice dans l'église de Saint-Sulpice 60430
le coeur de l'église de Saint-Sulpice 60430
la cloche "Suzanne" dans l'église de Saint-Sulpice 60430
vitrail représentant Saint-Sulpice le coeur, après restauration la cloche Suzanne

dernière mise à jour le 03 janvier 2015